PGC: le bilan 2016 selon Nielsen

PGC: le bilan 2016 selon Nielsen

By 14 février 2017 Marketing No Comments

Nielsen a publié récemment son bilan 2016 sur les PGC et comme anticipé il n’offre pas de très bons résultats.

Voici les points clés à retenir et les tendances de 2017.

Depuis 2008, le marché a fait face à son premier recul en volumes

Les PGC-FLS affichent un -0,1 % (HM/SM/SDMP,Drive hors proxi). Sans parler d’un effondrement, il marque un réel essoufflement des rendements qui s’expliquent notamment par différents facteurs: une pression sur les budgets des ménages et donc des familles qui dépensent moins. Une météo qui a été défavorable, et un effet promo moins efficace. Avec en toile de fond un contexte déflationniste important.

De fait le CA a réduit sa progression

Baisse des volumes… et donc une croissance, toujours présente mais fortement réduite du CA avec un gain de 0,9 point.

Ce qui en fait la plus faible croissance depuis 2003.

 

La guerre des promos a été perdue, le prospectus a vu son influence chuter

Un point extrêmement révélateur, la perte massive d’influence des prospectus sur les ventes, avec 30% des ventes qui lui sont liées, contre plus de 70% l’année dernière et +50% il y a 2 ans.

Dans un monde mouvant et digitalisé, le prospectus reste un outil important mais qui doit absolument être accompagné et enrichi pour devenir auprès des consommateurs un aide à la vente et un exhausteur d’envies plus qu’un simple catalogue de « bons plans ».

 

Les prédictions 2017 de Nielsen

• La guerre des prix va se poursuivre, et les grandes marques seront fortement contraintes notamment du fait de promotions encore plus agressives et diversifiées.

• La proximité va continuer à croître autour des + 7%.

• Le drive va voir sa croissance freiner (du à son parc) mais elle devrait rester supérieure à 5%.

• Enfin, sans surprise, l’e-commerce sera un sujet central pour toutes les enseignes.