Panorama des stratégies gagnantes sur Facebook

Panorama des stratégies gagnantes sur Facebook

Plus d’un français sur deux est abonné à Facebook qui annonçait début septembre avoir passé le cap des millions d’abonnés actifs en France.

Le réseau social est devenu un incontournable, pour tous, et aussi pour les marques qui le placent au cœur de leur stratégie de communication. On compte aujourd’hui plus de 50 millions de fan page sur Facebook. (Etude Pew fin 2014).

Nous avons analysé la stratégie de publication à la fois de comptes de marques « mainstream » et plus « confidentielles » pour en dégager les meilleures actions. 

Pour commencer, découvrez le classement des marques les plus populaires en France :

a

Zoom sur les habituées

Certaines marques sont des habituées de ce top depuis plusieurs années consécutives. Au-delà d’une notoriété déjà acquise et de leur popularité bien ancrée, la stratégie de ces marques est bien rodée et fonctionne à la perfection.

OASIS

Oasis sur Facebook (comme sur les autres réseaux sociaux) c’est du fun, des jeux de mots fruités, des visuels dynamiques et délirants… Tous les ingrédients nécessaires pour augmenter encore plus le capital sympathie de la marque et l’affection que les consommateurs ont pour Ramon ta fraise et sa bande.

La marque surfe sur les évènements, le quotidien et arrive à atteindre petits et grands. Le tout avec un contenu très varié, photos, vidéos, jeux…

Oasis amuse la toile et tout le monde valide

bc

REDBULL

La marque de boisson énergisante est aussi une abonnée du top Facebook.

La page Facebook Redbull, c’est de l’adrénaline, des sensations fortes et des vidéos d’exploits qui remportent un succès fou.

Sans placer la boisson au cœur de sa stratégie, la marque a su tirer parti de tout l’univers qui s’est créé autour d’elle et en met plein les yeux aux utilisateurs. Avec des posts quasi quotidiens et une communauté qui ne cesse de s’agrandir, on pense retrouver Redbull dans le top 2016…

ec

Voici d’autres marques (Hors classement) dont l’analyse se révèle enrichissante…

Aujourd’hui, les nouvelles start-ups misent sur Facebook pour lancer leur produit. Ici, on ne parle pas du nombre de likes de la page mais d’un contenu et d’une stratégie qui pourront s’avérer payants dans le futur.

CRAZY MUM

C’est le cas de la société Crazy mum par exemple, qui propose des box cadeaux pour les nouvelles mamans et qui s’est lancée sur Facebook avec des publications journalières sur son actualité, son quotidien et ses expériences afin d’installer son univers et un lien de proximité avec ses clients.

f

i

j

Crazy mum n’hésite pas à rebondir avec un clin d’œil humoristique sur ses posts qui n’ont pas généré beaucoup d’interactions. La marque n’a certes pas encore rencontré le succès des sociétés du top 10 mais ne manquera pas d’idées pour attirer sa cible sur Facebook et la fidéliser. A suivre…

MICHEL ET AUGUSTIN

On ne présente plus Michel et Augustin, les trublions du goût, très actifs sur Facebook et qui ont fédéré une communauté grâce à leur créativité débordante.

lm

k

Michel et Augustin, c’est comme une grande famille qui partage tout avec ses consommateurs. Le dialogue est ouvert, événements, concours, nouveautés, recrutement, le consommateur est au centre de toute la stratégie de la marque, mis en valeur autant que les produits, toujours dans la joie et la bonne humeur. La marque se rapproche aujourd’hui des 150 000 fans.

KIKO

Avec plus de 3 500 000 fans, Kiko, la nouvelle marque italienne de cosmétique favorite des jeunes depuis quelques années a compris aussi l’importance de capitaliser sur la plateforme Facebook pour fidéliser ses clientes.

Sur la page de l’enseigne de cosmétiques, on retrouve des posts citations très girly, des photos des utilisatrices, les promotions actuelles et autres nouveautés de la marque.

nhgalloweeno

En commentaires, les consommatrices postent spontanément des photos de leur dernière manucure avec les produits KIKO. La marque s’empresse de répondre aux remarques. Une bonne stratégie passe aussi par un dialogue facile d’accès avec la marque et une bonne réactivité face aux commentaires.

Des campagnes de plus en plus innovantes

Facebook inspire les marques qui proposent depuis quelques années des opérations de plus en plus insolites

BURGER KING

Le chaine de Fastfood avait déjà lancé en 2013 une opération originale en Suède. Pour sélectionner ses « vrais fans » elle proposait sur Facebook d’offrir un Big Mac à ceux qui le souhaitent, mais de les bannir par la même occasion. La chaîne a tout de même perdu 30 000 fans, mais s’est offert des retombées importantes.

Cette année, Burger King s’est lancé un nouveau défi à travers une campagne de pub décalée. Si la page Facebook atteignait les 200 000 fans entre le 4 et 31 mai, le directeur général de France, Jocelyn Olive, passerait en cuisine pour une semaine. De quoi séduire la jeune génération, très sensible aux valeurs aujourd’hui !

Et ça a marché…
bk

Grâce à ces opérations virales qui engagent les fans, la marque développe de plus en plus sa présence en France et le lien avec les consommateurs.

C&A

Une autre opération originale lancée par l’enseigne de prêt à porter en 2014 à l’occasion d’un partenariat avec Calvin Klein. C&A a en effet implanté des compteurs de likes sur les cintres des vêtements. Pour que les articles soient mis en rayon et descellés de leur cintre, un certain nombre de like était requis. L’opération a rencontré un franc succès : 99 532 pages vues, + 3000 likes en 5 jours, 100% des vêtements débloqués

S’adapter aux nouvelles fonctionnalités Facebook

Début septembre, Facebook a revu la présentation de ses pages. Une des mises à jour les plus importantes est peut-être les nouvelles sections. En effet, une section « Shop » permettra aux boutiques de présenter leurs articles, et pour les prestataires de service, une section « Services » permettra de présenter les prestations proposées aux clients.

Il y a quelques semaines, le PDG de Facebook avait également annoncé que le réseau social travaillait sur une nouvelle alternative au bouton j’aime. C’est chose faite, l’idée a été validée !

Dorénavant, des émoticônes placées à côté du bouton j’aime qui permettront d’exprimer des « réactions », comme de la tristesse ou encore de la colère. 6 « émotions » vont être mises en test.

screen-shot-2015-10-08-at-11-58-04

Avec cette nouvelle fonctionnalité, les marques auront tout intérêt à réfléchir à deux fois à leurs posts afin d’éviter de récolter des émoticones colériques… 😉